J\'ai retrouvé le gout du rêve

3769  Bienvenue sur ce blog à tous!

 

Chaque jours il y aura du nouveau,grâce à votre aide, je vous le promets notre but aider à améliorer le quotidien!

 

 

INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER ET VOUS RECEVREZ AUTOMATIQUEMENT

LES NOUVEAUX ARTICLES

 

 

 

 

 

Je ne suis pas député, j'ai des idées qu'il faut analyser!

 

 Regardez et cliquez sur articles.

Le forum est ouvert à l'avenir et nous fermons le passé.

 

 

Est né mon projet d'exposer en premier sur ce blog, mes idées car je me suis aperçu que certain s'accaparaîent les idées des autres.

Je demande à tous nos politiques, que lorsqu'ils sont émetteurs d'idées, d'avoir la gentillesse de donner le nom de celui qui à été le réel émetteur avec bien sûr l'accord de l'intéressé par écrit.

 

Nous changeons les mentalités et c'est bien!


La loi tartenpions   idée de M. Intel...

  

Bien content que Hollande a récupéré mon idée du Formateur de 55 ans pour un jeune

Je lui avais balancé à Ségolène sur Yahoo Actualité au moment des indignés Espagnoles.


Elle voulait donner des leçons et je lui ai dit pas besoin!

 

Prochainement dans les chapitres vous verrez les idées pour améliorer la vie de tous que je vous proposerai.

 

Avec les indignés Espagnoles nous avions mis en place une cinquantaine de projets.

 

 

Seulement en Espagne aucun des politiques tout bord confondu en chercher à prendre connaissance de notre travail.

 

 Je me suis expatrié en 2007 pour ne pas voir Sarko ni Sego gouverner! 

 

 


Ou est notre république?


http://www.sudouest.fr/2012/06/15/royal-falorni-trierweiler-c-est-pas-un-beau-roman-c-est-pas-une-belle-histoire-744453-1391.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20120616-[zone_info]

 

 

 

 La campagne de la Rochelle à été pour moi et je pense pour d'autres comme si nous vivions une guerre contre l'envahisseur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une partie de mon livre ou j'ai croisé cette femme!

 

Je recherche un rédacteur et éditeur sérieux,j'ai travaillé de longues années le livre c'est actuellement 470 pages, il débute en 1976 jusqu'à ce jour.

 

Nous retrouverons Segolène souvent sur ma route

La trahison, sous toutes ses formes.qui conduira à la ruine et à la prison.

Et ensuite...  comme le comte de Monte Christo.

Les années passent les plaies se referment mais le goût de vengeance reste.

ON NE GUIDE PAS SES PROPRES PAS QUOIQUE L'ON DISE!!

 

Je suis un homme d'action et croyez moi il y a eu beaucoup de choses intéressantes qui ont croisé mon chemin un avant goût.

 

Zapping : Ségolène Royal émue aux larmes lors de son meeting mercredi soir

 

Apprenez à connaìtre une femme avide que de son pouvoir!

SEGOLENE ROYALE étoile

regardez moi car moi je me fous de vous!

 

Incroyable cette femme comme manipulatrice:

Maxime Mono Bono : « Rejeter Royal, c'est prendre le risque de me voir m'éloigner » Le cimetière est remplit de gens qui se croyaient indispensables!


Le maire de La Rochelle accable Olivier Falorni son adjoint (au personnel puis aux finances) de tous les maux.

 

BONO UN MAIRE ça se change plus facilement qu'un député.

Ton idée de mettre un ver dans le fruit n'a pas été une bonne idée reconnais le!

 

 

 

 

Elle l'a fait en 1995 à Niort 79.

Bernard Bellec ne c'est pas laissé faire et il a eu gain de cause.

 

Elle payait à boire dans les bars pour avoir des voix!


 

Pourquoi Ségolène n'a pas dit la vérité au Rochelais je suis ici pour devenir presidence de l'assemblée.

C'est ce que voulaient mes amis Socialistes.

En clair j'en ai rien à foutre des Rochelais!

 

 

Si elle descend de son pièdestale.

 

J'en serai le premier heureux car 20 ans après j'aurai eu ma vengeance!

 

 

Il faut dire que dans le passé j’ai eu droit à une grande trahison avec cette femme.

 

Nous remontons en 1990, je suis président d’une association qui essai de mettre au point une grande idée avec création de 100 emplois sur Niort dans le 79.

 

Notre idée était de créer le plus grand centre européen qui aiderait a redonner goût à la vie aux handicapés par le biais du sport ce projet s’appelle CHANTEMERLE. http://www.niortmaraispoitevin.com/decouvrir/les-29-communes-de-notre-territoire/niort-et-ses-villages/sainte-pezenne

 

Une chàtelaine nous avait légué son château et ses terres 11ha pour mettre à jour ce projet, combien de réunions avons nous fait, et de manifestations, nous avons même squatté la Mairie de Niort, sans parler des allés et venu au ministère à Paris, et des rencontres avec le préfet et élus de tous bords.

Arrive que nous apprenons que le ministre Michel Gilibert vient à Niort, nous faisons un peu de tapage quelques jours avant son arrivé .

 

Nous sommes convié en petite délégation à Melle au Fief de ségolène Royale, elle nous a monter en bateau nous assurons mont et Merveille, trouvant notre projet génial etc…

 

Nous repartons tous très content, en partant elle me demande de ne pas faire de vague, qu’elle s’arrangera pour que l’on parle directement au ministre.

 

Arrive le jour J, je reçois un appel du chef des RG qui me demande de  ne pas faire trop de bruit et m’assure que nous serons reçu à l’aérodrome de souché comme convenu.

 

Et là le dégout notre femme de pouvoir nous a montré réellement sa véritable face, elle disait comme le fameux Gilibert, tout le contraire de ce qu’elle nous avait promis, tout ce que je raconte a été filmé par Mme Morin. Si cette histoire vous intéresse je peux vous donner plus de détails.

 

 

 

Total des courses de sa faute en partie Chantemerle est resté au politique pour faire dans un premier temps les rendez vous et soirées mondaines dont j’imagine la ségolène était convié par Bellec et sa clique.

Maintenant c'est un centre de loisirs

 

 

Ci dessous les détails de mon livre.

 

Nos premiers pas au ministère

 

Monsieur le Ministre a été retenu pour une affaire très importante, mais qu’il me chargeait de m’occuper de votre affaire et par la même occasion, il se présenta dans sa fonction.

 

Il nous a assuré que Monsieur le MINISTRE prenait à cœur notre projet et c’est pour cela qu’il nous avait convoqué.

Nous,nous sommes présenté à tour de rôle, j’ai ensuite ouvert le débat en expliquant nos objectifs, Monsieur BRUNET à aussitôt pris la parole et exposé en détail le projet, nous avions tous un regard sur le visage du représentant de M. GILIBERT, je voyais que ce Monsieur était à l’écoute et prenait beaucoup de notes, je ressentais qu’il trouvait notre projet viable et beau, car il n’arrêtait pas de dire votre idée mérite d’être approfondie, je vais faire part à Monsieur le Ministre de notre entretien, et je suis persuadé que la prochaine fois, il vous recevra en tout cas votre projet est séduisant .

 

Pourriez vous nous transmettre des plans et projet etc.. :

 

Il nous à annoncer que nous aurions à nous revoir dans quelques mois, de l’informer lorsque nous avons tous les éléments qu’il nous a demandé.

 

Nous étions tous ravi de cet entretien, qui nous donnait encore plus d’espoir.

 

Nous avions réalisé une complicité avec cet homme, qui nous réjouissait la poignée de mains qu’il nous donnait était franche et sincère.

Avant de prendre la voiture et comme il était l’heure de déjeuner nous avons demandé au gardien ou il y avait un restaurant !

 

Nous lui avons demandé si l’on pouvait laisser la voiture le temps de déjeuner, il accepta.

 

 

Nous étions très heureux de cet entretien, nous pensions aux articles dans notre quotidien.

 

Après un bon déjeuner avec beaucoup de bruit, on se serait cru dans un marché, mais nous aussi nous avions de la voix, et chacun avait son mot positif à dire.

 

 

Nous avions hâte de faire le compte rendu, de faire participer notre joie aux autres.

 

Le voyage du retour a été plus dynamique et tous nous avions de la voix et nous vendions la peau de l’ours.

Arrivée à la maison, nous nous sommes précipité chez Madame Nicole et nous lui avons fait part de l’entretien qui était très positif.

 

Nous avons contacté les journalistes et fait part de notre entretien, en restant discret pour éviter que notre euphorie nous porte préjudice.

 

Nous avions fixé nos dates de  réunion et la prochaine était dans quelques jours et comme d’habitude chez Mme Nicole!

 

Ce jour est arrivé, j’avais préparé la réunion, et je savais que je n’aurai pas longtemps la parole ce qui m’arrangeait aussi.

 

Les questions fusaient de tous ordres, ils auraient tous voulu être présent.

Un autre élément nous a paru essentiel, avoir plus d’adhérents, et faire rentrer des fonds, nous avons eu l’idée d’organiser des soirées, l’idée a été retenu à l’unanimité.

Mais les mois passent nous travaillons sur la demande du représentant du Ministre.

Nous réalisons des soirées qui à chaque fois sont des réussites animé par Bruno et ses copains, à la fin nous étions 200 personnes et une grande partie d’adhérant.

_______________________________________________

 

 

Nous n’arrivons pas obtenir une complicité avec le maire de NIORT 79 Bernard Bellec

qui malgré le respect que je lui dois nous monte en bateau !

 

 

 

Les mois passaient et nous nous attendions avec impatience les plans et le projet pour le remettre au représentant du Ministre.

 

Nous étions à quelques jours de l’élection des Maires et Madame Nicole trouvait que nous n’étions pas assez battant car elle s’était mise dans la tête que son fils handicapé d’un bras serait mieux dans ce centre et que nous devions faire que le maire ne soit pas réélu, pour avoir plus de chance que le centre vois le jour.

 

J’ai refusé de mélanger la politique et notre action qui à mes yeux n’avait rien de politique, mais qui était humaniste.

 

Pendant plusieurs semaines un grand froid régnait au sein de l’association, nous avions pris par habitude de faire nos réunions chez Mme Nicole et après chacun apportait de quoi manger et boire, c’était très convivial.

 

Le temps que notre problème avec madame Nicole trouve sa solution.

Mme Morin la maman de Bruno qui avait une très grande maison nous proposa de faire chez elle les réunions, un soir en pleine réunion est arrivé Mme Nicole elle était dans tous ses états, elle bouscula les personnes qui était dans l’entrée et elle me jeta (un sort) elle m’annonça publiquement mon avenir NOIR, que vous verrez plus loin chaque mot produit par cette (sorcière) a été à la lettre mon avenir. 

 

Mme Morin me dit ne t’occupe pas elle est en colère et ne sait ce qu’elle dit!

 

Quels mois plus tard notre couple battait de l’aile, mon ex- femme donnait raison à Mme Nicole et continuait de la rencontrer.

 

 

Nous apprenons que le Ministre Michel Gilibert à l’époque 1990 chargé des handicapés et lui même handicapé et en fauteuil roulant venait inaugurer un bâtiment à Niort.


Nous avions pris rendez vous avec Mme Segolene Royale le maire de Melle 79 pour qu’elle puisse nous obtenir un rendez vous et nous lui avons soumit notre projet verbalement et laissé un document écrit.

 

Elle nous avait elle aussi donné beaucoup d’espoir, et surtout recommandé de ne pas faire d’action quand le ministre sera là qu’il nous recevrait et que la situation serait en très bonne voie.

 

Plusieurs jours avant j’étais contacté par les Renseignements Généraux et les membres de la préfecture et tous me demandaient de ne pas faire de manifestation de demander (à mes troupes) de ne pas faire de vagues sinon notre entretien avec le ministre serait purement et simplement annulé!

 

Je leur ai assuré après en avoir parlé en réunion que l’ensemble de l’équipe étaient favorable et nous attendions de pieds ferme le ministre qui était pour nous tous l‘homme qui pouvait nous aider à réaliser ce projet.

 

Le rendez vous avec le Ministre c’est fait à l’aérodrome de SOUCHE.

 

Nous avions en notre possession tous les documents demandés, et je prenais un immense plaisir à lui remettre en main propre.

 

 

Ce jour tant attendu, est arrivée une très belle journée chargée d’un immense espoir, comme convenu le Ministre arrive avec beaucoup de retard à l’aérodrome.

 

 

 

 

 

 

En premier nous sommes prévenu par téléphone de son arrivé par les RG et l’on me renouvelle les consignes, quelques minutes plus tard on vois arrivé un cordon de policier avec le giro-phare sur toute leur voiture allumé, qui encadrait la voiture du ministre c’était assez impressionnant.

 

 

Nous avons parlé quelques minutes avec le ministre et Madame Segolene Royale maire de Melle présente avec un comportement à la limite de l' indécence une main appuyée sur l’épaule de M. Gilibert et les jambes repliées montrant une partie du haut de sa cuisse grâce à sa jupe fendue, le ministre assis plus bas dans son fauteuil ne m’écoutait pas ni les paroles des autres membres de l’association, il n’avait d’yeux que pour les entres jambes de la Ségolène qui lui donnait que raison, elle jouait le rôle inverse à nos attentent.

 

 

Pour faire ça car elle savait ce qu'elle faisait je me demande ......................

 

 

 

Un monsieur est venu dire quelques choses à l’oreille de M.Gilibert et il nous à dit on se reverra à mon cabinet, monté moi un dossier plus performant avec le maximum de détail et je vous promet de vous recevoir à PARIS.

 

Je lui ai dit que le dossier était là et si il voulait, il pouvait en prendre possession et l’analyser, je lui ai tendu, il n’a même pas cherché à l’ouvrir devant nous !

 

Ensuite il a levez la main et un homme assez costaud l’a pris dans ces bras et l’a monté dans l’avion,  Mme Royale l’a suivit.  

 

On était un peu déçu surtout du comportement de cette femme Segolène royale, elle nous avait trahit!

 

 

Un moment donné je me suis aperçu que nous étions filmé depuis le début par un membre de l’association, j’ai voulu me servir de cette vidéo pour faire un petit scandale, mais Mme Morin très et peut être trop pacifiste m’en a empêché pensant que cela pourrait nous attirer des ennuis

 

 

 

Et les mois défilaient, mon mandat se terminait notre projet, avançait à petit pas nous étions plus nombreux et répétions les pétitions ainsi que les défilés dans la rue, après avoir manifesté devant la préfecture;

 

Madame Ségolène Royale en personne était venue nous demander de stopper nos actions, je me suis permis de lui dire des mots durs et injurieux car dans son bureau avant la visite du ministre handicapé (chargé des handicapés) elle nous avait laissé beaucoup trop d’espoirs et son joli sourire nous apportait beaucoup de réconfort, mais sous ce voile on s’aperçoit qu’il y a un autre visage et la déception reste souvent éternelle.

La journée où, nous avons pris d’asseau la Mairie de Niort, nous nous sommes permit le lux, de dormir dans des duvets à l’intérieur de la mairie de NIORT 79 !

 

Une anecdote tout le personnel de la mairie nous annonçait que Monsieur le

Maire était en voyage et qu’il était impossible de le contacter et surtout on m’avait demandé de respecter les tentures qui étaient exposées ainsi que les tableaux.

 

 

Je leur ai affirmé, et l’équipe a confirmé que nous étions pacifique et non des vandales nous avions un projet et nous tenions par le biais des médias de le faire connaître.

 

C’était magnifique une grande partie de notre jolie ville, nous soutenaient on nous apportaient à manger et à boire et beaucoup de mots de soutiens, nous allions faire la une des journaux locaux le lendemain.

 

Vers 7 heures du matin je m’en souviendrais tout le temps

 

 

Monsieur le maire en personne me réveille gentiment, il était habillé très simplement et il avait sur lui un vieux pull marron, c’était la première fois que je le voyais comme ça, ils étaient comme nous et il nous à demandé de libérer les lieux et qu’il ferait son possible pour que les conseillés re-voyent leur position, j’ai soumis à tous mes amis cette proposition et tous on donné leur accords bien sûr en raillant.

 

Plusieurs mois après nous recevons une convocation au ministère .

 

 

Nous retrouvons le porche du ministère comparable à tous les autres porches seulement un policier était devant qui gardait. Il nous à demandé avec qui on avait rendez vous!

 

En entrant une chose m’a choqué un rez de chaussée très sobre je ne l’avais pas remarqué la première fois.

 

Nous sommes montés à l’étage l’a tout le contraire c’était le grand lux et nous avons retrouvé les boiseries doré et le salon très luxueux avec de très jolies tentures au murs.

Avant nous, il y avait encore un petit groupe de trois personnes avec un dossier dans les mains qui attendaient assis sur un canapé sans rien dire, on se serait cru dans une salle d’attente de médecin.

 

 

 

 

Nous étions cinq avec aussi un dossier dans les mains que nous espérions en béton, alors nous avons attendu notre tour, depuis les fenêtres on observait les bureaux et la cour intérieure, d’une autre fenêtre on voyaient la rue animée, c’était un moyen de tuer le temps!

 

La secrétaire du chargé du Ministre qui est une autre personne, nous demande d’avancer, nous prenons place dans son bureau, bien sûr il manque encore des chaises alors on se dévoue et l’on va avec la secrétaire récupérer deux chaises.

 

 

 

 

La discussion peut commencée, nous lui exposons le projet comme la dernière fois, mais les atomes crochus étaient en manque et l’on voit qu’il a l’habitude de cette situation, il nous laisse parler les uns après les autres on vide notre sac et pour clôturer il nous annonce, vous m’avez préparé un dossier comme M le ministre vous l’a suggéré, je lui remets le dossier il le survole après avoir pris devant nous quelques notes.

                                                                    

 Et en toute franchise il nous explique son rôle, nous fait part que le ministre attend son rapport, mais il ne nous promet rien, ce que nous comprenons!

 

Nous repartons encore charger d’espoir, nous avons hâte d’annoncer la nouvelle à nos proches et aussi en réunion, comme la dernière fois.

La suite dans le livre

 

 

Ségolène Royal à la Rochelle (Maxppp)

 

 



Derniers articles

Derniers sujets du forum

Pas encore de sujet sur le forum du blog